Présentation de Museomix

Museomix est un événement créatif international alliant Musée, Innovation et Numérique qui s’est déroulé du 8 au 10 novembre dans 6 musées en France, Grande-Bretagne et au Canada. Il a rassemblé près de 500 participants et coaches, pour explorer de nouveaux usages du numérique et proposer une expérience renouvelée du Patrimoine.
Près de 50 prototypes de médiation numérique ont été créés, installés in situ dans les musées et présentés aux visiteurs.

Chaque année, Museomix réunit la communauté des professionnels des musées, des acteurs de l’innovation et du numérique, ainsi que des amateurs et passionnés de culture. Les participants accompagnés de plusieurs experts, ont co-créé et expérimenté de nouveaux dispositifs de médiation culturelle, avec un ensemble de technologies à disposition et un atelier de fabrication numérique.

Ma mission (Georgiana Lovcicov, M1)

C’est dans le cadre de l’exposition permanente des Arts Décoratifs que je suis intervenue avec mon équipe. Cet espace était consacré à la nouvelle génération de créateurs qui a forgé la scène française du design dans les années 80 en France. Chacun disposait d’une boite sur roulettes dont l’aménagement et la sélection des œuvres ont été étudiés en étroite collaboration avec les créateurs.

L’ensemble consacré à Sylvain Dubuisson évoque le bureau du ministre de la Culture ; celui d’Olivier Gagnère, le café Marly. Les ensembles de François Bauchet, de Martin Szekely et de Garouste et Bonetti associent des productions étalées dans le temps.

Le prototype Icube que nous avons créé est une installation interactive réagissant à la présence du visiteur pour sortir les œuvres des cubes et les associer non plus par créateurs mais par similitudes ou différences. De nouveaux réseaux se créent et des constellations se dessinent autour du visiteur.

 

MODEL

 

Scénario:

La scénographie de la salle reste inchangée. Seuls des cartels nouveaux, symbolisant le cube devant lequel ils sont placés par un détail, un symbole, un motif, peuvent attirer l’attention du visiteur et susciter sa curiosité. Au milieu des cubes, un faisceau lumineux projette ces cartels au sol. A l’approche du visiteur intrigué, ces cartels en mouvement se redéployent et se transforment en zones interactives, chacune correspondant à un point commun entre les œuvres présentées séparément dans les cubes. Selon la position et le nombre de visiteurs présents, les œuvres s’assemblent suivant leur matière, leur année de création, leur forme ou leur couleur. Les espaces s’ouvrent, les œuvres circulent et les visiteurs agissent. Il se crée ainsi, chez le visiteur, un mouvement de va-et-vient entre le réel et le virtuel, entre œuvres physiques et représentations virtuelles.

 

photo1

photo2

Objectifs:

  •   Dépasser les contraintes matérielles par le numérique
  •   Inclure le visiteur dans la scénographie en le rendant acteur de celle-ci
  •   Décloisonner la scénographie statique
  •   Mettre en circulation les oeuvres
  •   Démultiplier les combinaisons entre les œuvres par des lectures variées

 

Equipe:

photo 3

Romane Puig, graphisme / Georgiana Lovcicov, expertise contenu  / Maflohé Passedouet, interactions et usages
Mélanie Monforte, communication / Julien Lebot et Paul Baron, développement / Maëlle Brientini, fabrication

Article par : Georgiana Lovcicov, Master1