Li, étudiante du Master 2 a profité de l’occasion pour interviewer M Gavault sur son parcours.

L : Bonjour Monsieur Gavault, et mercid’avoir accepté de réaliser cette interview, Pouvez-vous vous présenter ? Votre carrière ? Votre expérience .

G : Bonjour, j’ai d’abord occupé un poste dans la comptabilité analytique et le contrôle de gestion au sein du groupe Aerospatiale à Marignane et à Paris pendant 14 ans. Depuis j’occupe des postes de Directeurs de services chez Eurocopter.

En 2006, je pars pour 3 ans à Mexico en tant queDirecteur Général de la filiale d’Eurocopter pour la moitié Nord de l’Amérique Latine.

En 2010, de retour en France, j’étais Directeur organisation & amélioration des performances du groupe Eurocopter.

En Janvier 2012,je fonde ma société : Dominique Gavault Conseil (SAS), spécialiséedans le conseil-formation-coaching. Parallèlement, je suis aussi membre du comité stratégique Phytorem SA, ainsi qu’un Créateur-animateur d’un club APM.

22095043

L : Quel est aujourd’hui votre métier ? dans quels domaine intervenez-vous ? Pouvez-vous préciser un peu?

G : Je suis maintenant coach. C’est-à-dire que j’accompagne les personnes dans la réalisation de leurs projets. Compte tenu de mon expérience et de mes relations au Mexique, je suis sollicité aussi pour aider des entreprises françaises à exporter et à s’installer au Mexique.

L : Quelles formations avez-vous suivies ?

G : D’abord à l’Ecole Supérieure de Commerce de Paris, option finance-comptabilité. Puis HEC, module gestion des achats et approvisionnements et toujours à HEC en module gestion industrielle et lean management. Ensuite, j’ai égalementobtenu un master de business coaching à International Mozaik.

L : Quelssont vos projets pour les prochaines années ?

G : Accompagner des chefs d’entreprise, des cadres et des étudiants dans la réalisation de leurs projets, les étudiants comme vous (du Master Mode) et ceux de filières commerce international.

L : Que pensez-vous la formation de Master Métier de la Mode ?

G : C’est une excellente initiative. Marseille pourra rayonner encore plus grâce à cette formation !

L : Quels conseils pourriez-vous donner à nos étudiants qui vontse lancer dans la création d’entreprise sur le marché international ?

G : le premier conseil et condition sine qua non pour réussir est de  connaitre sa propre culture, puis connaître celles de ses partenaires. Développer une capacité d’adaptation en milieu multiculturel afin de pouvoir réagir en toute situation ; en somme connaître le fonctionnement des hommes.