Surplombant la mer, au cœur du quartier en plein essor de la Joliette, face aux Docks dont la rénovation touche à sa fin, les Terrasses du Port se dressent fièrement depuis mai 2014 et attirent chaque jour plusieurs milliers de personnes.

Dans le cadre du cours de Visual Merchandising, le Master Mode s’est intéressé à l’envers du décor de cette tour de verre et d’acier et c’est Cindy Chagouri, directrice adjointe du centre commercial, qui nous en a dévoilé les coulisses.

On apprend ainsi que les matériaux utilisés pour les façades et l’intérieur ont été soigneusement choisis, que la construction a été réalisée de manière très rapide puisqu’une fois le rez-de-chaussée terminé, le sous-sol et le 1er étage ont été réalisés en même temps, le niveau -2 et le +2 également et ainsi de suite. Les lumières bleues sur les ascenseurs et les escalators sont là pour rappeler la mer, et le verre omniprésent pour profiter de la luminosité. Après tout, le soleil et l’eau font partie de la vie quotidienne de Marseille alors il était logique qu’ils fassent partie de cette structure.

Avec Mme Chagouri nous avons ensuite parcouru 3 des 10 étages du centre : le rez-de-chaussée dédié aux services avec notamment la Grande Halle abritant divers espaces de restauration, le premier étage avec des enseignes majoritairement milieu de gamme et le deuxième étage où se trouvent les enseignes haut de gamme et bien évidemment l’immense terrasse face à la mer.

Lors de cette visite nous avons appris que les enseignes présentes dans le centre étaient soumises à certaines contraintes telles que la hauteur des vitrines ou encore les façades : le centre et les responsables des enseignes y travaillent ensemble pour que le résultat final soit cohérent avec les autres enseignes et visuellement attrayant.

Les Terrasses du Port, désirant un certain standing, misent beaucoup sur différents éléments de merchandising. Cindy Chagouri nous fait ainsi remarquer que la musique est différente à chaque étage, que des parfums et des musiques traditionnelles sont diffusées à différents endroits pour créer des ambiances (Orient, Afrique,…). Des œuvres d’art sont également disposées aux différents étages.

On apprend aussi que certains paramètres dépendent totalement de la région. En effet toutes les enseignes de restauration de la Grande Halle proposent des places assises car, même si au départ le concept était de vendre des plats à emporter, cette coutume ne plaît pas spécialement aux Marseillais. Ils préfèrent prendre le temps de s’asseoir même si ce n’est que pour quelques minutes.

La directrice adjointe nous a ensuite montré qu’en plus du marketing sensoriel, le centre commercial met en avant les nouvelles technologies. On trouve donc des écrans à chaque étage pour obtenir des renseignements, voir les publicités des enseignes ou encore se prendre en photo et partager cette photo.

Enfin, nous avons terminé la visite de ce centre commercial employant 2300 personnes et qui accueille chaque jour de 30 000 personnes en semaine à 60 000 personnes le week-end, par la terrasse. Cet espace dédié à des enseignes de restauration mais aussi à la balade des visiteurs, qui peuvent se reposer dans un transat par exemple, est très important pour les Terrasses du Port qui le considèrent comme un atout majeur. Cette vue sur la Méditerranée est également mise en avant lors des évènements qui ont lieu sur le fameux RoofTop, ce toit terrasse qui surplombe la mer et la ville et qui accueille de très nombreux visiteurs les nuits d’été. Comme nous l’a précisé la directrice adjointe, l’enjeu à maîtriser pour continuer à séduire est l’équilibre entre la vie diurne du centre dédiée au shopping, et l’activité nocturne dédiée à l’évènementiel.

Merci à Cindy Chagouri pour le temps qu’elle nous a accordé et ses explications qui nous ont permis de mieux comprendre le fonctionnement d’un centre commercial et les enjeux qui y sont liés.

 

Sophie Agostino