Pour vous faire découvrir notre Master mais aussi les possibilités que le cursus offre à ses étudiants, nous vous proposons une série de rencontres avec d’anciens étudiants ayant entamé différentes carrières à l’issue de la formation. Zoom sur Mathilde aujourd’hui, qui réalise ses projets dans le domaine du visual merchandising.

Processed with VSCOcam with hb1 preset

Hello, pourriez-vous vous présenter brièvement ?

Je m’appelle Mathilde, j’ai 25 ans et je suis originaire du sud de la France (Montpellier).

Quelles études précédant le master avez-vous effectuées ?

Après mon baccalauréat ES, j’ai décidé de réaliser une MANAA ; il s’agit d’une mise à niveau en Arts Appliqués d’un an (communication visuelle, dessin, design d’espace, histoire de l’art, etc). À la suite de cette année j’ai intégré la licence Information et Communication de l’Université Montpellier 3.

Pourquoi avoir fait le master mode ?

Après une licence dans la communication assez généraliste, je souhaitais réellement me spécialiser dans un domaine où le marketing et l’identité visuelle ont une réelle place : le secteur de la mode, de la décoration ou des cosmétiques est apparu comme une évidence.

Qu’est-ce que vous avez appris ?

Le master m’a permis de me perfectionner dans les logiciels de graphisme, ce qui est pour moi essentiel dans mon projet professionnel.N’ayant que très peu de connaissances dans le marketing, les différents cours s’en rapprochant ont été très importants.Avoir un grand nombre de cours enseignés par des professionnels du secteur est selon moi un élément clé pour être confronté au mieux au milieu de l’entreprise.

Pourriez-vous nous parler de votre stage de 6 mois ?

Je suis depuis le mois de janvier, assistante Visual Merchandising pour la marque de prêt à porter de luxe accessible ba&sh. Ba&sh est une marque à taille humaine en pleine expansion avec une forte image de marque.

Nous sommes quatre dans le service Visual Merchandising et nous nous occupons de la partie visual merchandising dans les différentes boutiques de la marque, la création des guidelines, les recherches d’ambiances, les recherches de tendances/ couleurs, les contacts avec les fournisseurs pour les scénographies de vitrine installées à chaque saison, entre autres…

 Quel est votre avis sur le stage pour le moment?

Pour ce stage de fin d’études, je souhaitais trouver un secteur de l’entreprise qui me permettrait d’associer mes compétences créatives et marketing. Jusqu’à présent, ce stage répond totalement à cette problématique car je réalise énormément de contenus graphiques et créatifs tout en prenant en compte les retombées commerciales de la société lors de ces réalisations.

Les journées du visual merchandiser ne se ressemblent pas, on bouge énormément ; entre les déplacements en boutiques, les visites chez les fournisseurs et les créations de contenus pour les boutiques.

Pour le moment, cette expérience me conforte dans mon idée de travailler autour de la mise en valeur produit (visual merchandising, identité visuelle, etc).

Merci pour ton temps et bon courage pour la suite!

Interview: Zhu Yiyun