Mode In Marseille

Le blog des étudiants du Master Métiers de la Mode et du Textile

Catégorie : CONFESSIONS D’UN FASHION STUDENT (Page 2 sur 2)

img_5639

Confessions de Marie-Marie stagiaire chez American Vintage

Chaque semaine, nous vous présenterons le stage de fin d’études d’un élève en Master 2 sous la forme d’une mini-interview: Un moyen de vous – et de nous – donner une vision d’un métier, mais aussi d’un service, et d’une entreprise.

L’intitulé : Assistant chef de produit

Quelles sont tes missions au sein de l’entreprise ?

J’assiste la chef de produit (qui gère les chefs de produit chaîne et tram et maille) sur différentes tâches, comme la « gestion » des prototypes : après que les stylistes aient lancé leurs prototypes, elles envoient leurs dessins aux fournisseurs, que je contacte en parallèle pour connaître les délais d’acheminement et que je relance au cas ou ils ne respectent pas le délai fixé. Je gère par la suite la réception des prototypes (référencement sur un outil informatique) pour ensuite les faire passer au service de stylisme. Les stylistes donnent leurs avis sur si on garde les prototypes ou non avec les chefs de produits (Je référence par la suite les annulations de prototypes s’il y en a). Le directeur général est également très investi dans les décisions concernant les collections.

Je gère également les créations des couleurs pour les futures collections : comment les classer, nommer la couleur d’un tissus via des tableaux de couleurs (une tâche manuelle). Je range les déclinaisons des kakis, navy… J’envoie par ailleurs des échantillons de couleurs aux usines pour voir ci celles-ci peuvent me reproduire telle ou telle couleur.

J’ai aussi accompagnée ma maître de stage au salon Première Visions. Je m’occupe en outre du classement des re-braques de tissus. Je me suis également occupée des commandes des collections capsules: Envoyer les informations nécessaires aux fournisseurs et faire un suivi des délais.

Quelle est la tâche qui jusque là qui t’a le plus plu ? 

M’occuper des couleurs, pour le côté manuel de la tâche. 

Quel est ton avis sur ce stage pour le moment ?

J’apprécie le stage car le cadre de travail est très agréable: Je suis en open space avec tous les stylistes et les modélistes et il est donc très intéressant de voir d’autres postes en simultané. Je suis considérée comme une employée de l’entreprise, ce qui n’est pas toujours le cas quand on est en stage. Mais j’aurais peut-être aimé avoir plus de responsabilités: J’ai bien évidemment conscience que dans le cadre d’un stage on ne peut pas attendre de l’entreprise (surtout les moyennes ou grandes entreprise) que celle ci nous confie des missions avec des énormes responsabilités puisque je ne suis là que depuis deux mois et que ce sont plutôt les personnes en CDI qui ont des missions plus importantes.

12825423_10208836293647388_819716502_n

Confessions de Candice stagiaire chez Carven

Chaque semaine, nous vous présenterons le stage de fin d’études d’un élève en Master 2 sous la forme d’une mini-interview : Un moyen de vous – et de nous – donner une vision d’un métier, mais aussi d’un service d’une entreprise.

Candice – Développement produit/production chez CARVEN, Paris.

Quelle est ta mission principale de stage ?

Ma mission principale consiste à normaliser les pièces qui ont défilé lors du show en taille 32/34. Je suis en charge des produits en jersey / coupé cousu tandis qu’une autre personne s’occupe du chaine et trame. Je suis en lien permanent avec les fabricants; on s’échange plusieurs prototypes, que je dois fitter sur la mannequin cabine et corriger : Déplacer une couture, modifier une mesure, veiller à obtenir un proto’ final équilibré et surtout commercialisable…. Car beaucoup des pièces qui défilent sur le show sont des « one shot » qui ne sont faites pour être portées qu’une seule fois (matière non lavable, matière fragile…).

Mon rôle est donc d’obtenir une pièce finale « portable ».

Dès que je reçois un prototype, je fais donc venir la mannequin cabine taille 36, et les modifications sont directement faites sur elle. Ce qui permet ensuite d’adapter les mesures aux autres tailles. J’envoie ensuite mes commentaires et modifications au fabricant concerné via un logiciel internet utilisé par l’entreprise. Une fois que j’ai donné mon accord au fabricant, il peut lancer la production du modèle.

En début de lancement de collection, je dois aussi envoyer à chaque fournisseurs les tissus et fournitures dont il aura besoin pour réaliser les prototypes (sur une base de 2 à 3 prototypes chacun en moyenne) : boutons, pressions, doublure, épaulettes, griffe de marque, fil, tissu…

J’assure également le suivi de la production de façon à ce que le service puisse facilement savoir où en est la production à un instant T: quels proto ont été validés, quels sont ceux qui posent problèmes (nombreux sont les modèles qui sont compliqués à mettre en forme) de façon à pouvoir s’attarder sur les modèles complexes et anticiper les potentiels retards de livraison… Le but étant de livrer les clients en temps et en heure. Ce suivi se fait facilement via excel.

Pour finir, je dois aussi valider les échantillons matières que les fabricants m’envoient pour la production. Ceux-ci doivent être le plus proche possibles des matières utilisées et vues lors du show (même touché, couleur, finition, tombé). Une fois validée, le fabricant pourra alors utiliser la matière pour la production dans les modèles concernés.

Quel est ton avis sur ce stage en général ?

Dans l’ensemble, je dirais que c’est un stage très formateur, j’ai surtout énormément appris sur le côté technique du vêtement : Savoir comment équilibrer un vêtement, le rendre proportionné, savoir qu’en modifiant légèrement telle mesure ou en décalant telle couture le problème que j’ai à l’emmanchure sera réglé etc. Je n’avais aucune notion de montage d’un vêtement et de comment il « fonctionne » finalement. C’est clairement un réel poste que j’occupe.

12825423_10208836293647388_819716502_n

EXPERIENCE : Stage M1 – Visual Merchandiser

Après avoir précédemment découvert les missions de Manon en tant qu’Assistante showroom et de Lilia en Chef de projet événementiel, nous avons aujourd’hui demandé à Eva de nous parler de son stage au Printemps en tant que Visual Merchandiser. Découvrons ensemble les réponses à son interview…

 

DSCN2567

 

The Pink Olive : Pourrais-tu décrire en quelques mots l’entreprise dans laquelle tu as effectué ton stage?
Eva : J’ai effectué mon stage de fin de première année de Master au sein de l’entreprise PRINTEMPS, dans son magasin de Marseille. Ce grand magasin de  6500m² à ouvert ses portes en mars 1982 et propose des marques haut de gamme qui tendent vers le luxe.
La plus grande partie des personnes de mon entourage avec qui je parle de ce stage me demande qu’est ce que le merchandising ?
Je réponds donc que c’est une forme particulière de marketing puisque je vois ce métier comme l’art et la manière de présenter et disposer les articles mis en vente afin de susciter l’intérêt du client et faire en sorte qu’il soit attiré par le produit.

 

DSCF0202

 

The Pink Olive : Quels étaient ton poste et tes missions principales?
Eva : J’ai travaillé lors de ces 11 semaines avec l’équipe merch’ du Printemps la Valentine.
Le bureau est composé de 4 personnes : Hélène Bonnaventure responsable du bureau, Béatrice Sile merchandiser femme et accessoires, Corinne Di-Maggio merchandiser homme et enfant, Anne-Marie Kachoony graphiste, lettreur.
J’ai travaillé tour à tour avec chacune d’entre elles et je les aie remplacées lors de leur départ en congé estival. J’ai donc très vite eu des responsabilités et j’ai appris le métier de visuel merchandiser au jour le jour, sur la surface de vente. J’ai mis en place les vitrines du magasin selon les directives du siège, aménagé les différentes scénographies de la surface (habiller les mannequins et mise en avant de certains produits sur des tables), aidé à l’organisation d’évènements comme une exposition d’artistes au sein du Printemps ou la présentation des tendances de cet hiver aux meilleures clientes au sein d’un restaurant.
J’ai également mis en place au fur et à mesure certaines des nouvelles collections de maroquineries ou d’enfant, et agencé certaines marques pour qu’elles gagnent en mètre linéaire et pour qu’elles puissent installer le plus de produits possibles tout en gardant un merch’ épuré.

 

 

The Pink Olive : Quelle est l’expérience de ton stage qui t’a le plus marquée?
Eva : Je n’ai pas vraiment une expérience qui m’a plus marqué qu’une autre. J’ai aimé toutes les facettes de ce métier.  Aucune de mes journées ne se ressemblaient vraiment. Mes taches étaient vraiment très variées.

 

DSCF0325

 

The Pink Olive : Quelle influence a ce stage sur ton choix professionnel?
Eva : Ce stage m’a permis de découvrir que le merchandising me correspond tout à fait et que ce métier est mon avenir.

 

The Pink Olive : Recommanderais-tu ce stage aux nouveaux élèves du master?
Eva : Absolument !

 

Merci à toi Eva pour ton temps et tes réponses!

Si vous désirez en savoir plus sur le métier de Visual Merchandiser, n’oubliez pas de nous laisser un petit mot sur cet article!

Article et Interview par Aude C.-P.

EXPERIENCE : Stage M1 – Assistant(e) showroom

Que faire en stage en M1 Métiers de la Mode et du Textile? Nous continuons aujourd’hui notre liste d’interviews des anciens élèves de M1 afin de partager avec vous leurs expériences!

Aujourd’hui, nous avons demandé à Manon de nous parler de son stage en tant qu’Assistante Showroom chez Filippini à Aix-en-Provence. Voici donc son interview!

filippini_diapo-15

The Pink Olive : Pourrais-tu décrire en quelques mots l’entreprise dans laquelle tu as effectué ton stage?
Manon : Le showroom Filippini est un showroom sélectif qui commercialise une vingtaine de marques destinées à des clients prestigieux, magasins multimarques et concept stores. Les marques sont soigneusement sélectionnées et en conformité avec l’image du showroom, basées sur des critères haut de gamme, créateurs et nouvelles tendances.

photo2

The Pink Olive : Quels étaient ton poste et tes missions principales?
Manon : Durant ce stage mes missions ont été d’assister les commerciaux dans leurs différentes ventes, mais également dans les tâches itinérantes au showroom : réception et merchandising des collections.

photo

The Pink Olive : Quelle est l’expérience de ton stage qui t’a le plus marquée?
Manon : J’ai effectué mon stage au showroom d’Aix-en-Provence, le groupe Filippini compte 5 autres showrooms (deux à Paris, un à Bordeaux et un à Toulouse). Le groupe organise régulièrement des sessions de ventes via ses showrooms itinérants, afin de donner une plus grande visibilité aux différentes marques représentées. Dans ce cadre, j’ai eu l’occasion d’accompagner l’équipe commerciale pendant une semaine lors de l’un de ses déplacements sur Lyon.

photo1

The Pink Olive : Quelle influence a ce stage sur ton choix professionnel?
Manon : Ce stage, bien que très enrichissant, était très orienté sur des missions commerciales alors que j’ai plutôt un profil marketing-communication, je souhaiterais donc me diriger davantage vers ces domaines-là lors de mes expériences futures.

The Pink Olive : Recommanderais-tu ce stage aux nouveaux élèves du master?
Manon : Je conseille sans aucune hésitation ce stage aux futurs étudiants, ce fut très professionnalisant et formateur pour moi de travailler avec les équipes hautement qualifiées du showroom Filippini, elles m’ont transmis les valeurs d’excellence que requiert le métier d’agent commercial dans ce secteur.

Merci Manon d’avoir répondu à nos questions! Si vous aussi vous souhaitez demander à Manon comment s’est passé son stage, ou si vous souhaitez avoir plus d’infos, n’hésitez pas à nous laisser un message sur ce billet. Sur ce, à très bientôt pour d’autres expériences de stage!

Article et Interview par Aude C.-P.

EXPERIENCE : Stage M1 – Chef de projet évenementiel

Bonjour à tous et à toutes! Voici deux semaines que le Master a repris les cours et que les élèves sont rentrés.

Une question subsiste pour beaucoup de nouveaux étudiants : que faire comme stage en Master 1?
Un stage d’au minimum un mois à partir de Juillet, de préférence un stage ouvrier. Pour ceux qui n’ont jamais eu d’expérience dans la vente, c’est l’occasion ou jamais, mais et les autres?

Venez découvrir lors de ces prochains articles les expériences de stage de certains de nos élèves! Après Sophia qui nous a fait parvenir un résumé de son stage aux Açores, nous allons nous intéresser à Lilia, qui a eu la chance de faire son stage dans l’événementiel à l’occasion de la Fashion Week de Londres!

 

fl

The Pink Olive : Pourrais-tu décrire en quelques mots l’entreprise chez qui tu as effectué ton stage?
Lilia : The SYNERGY Events est une entreprise basée à NYC qui organise des événements de mode, entre autre, et ce durant les Fashion Weeks officielles de grandes villes telles que NYC, Boston, Paris et Londres.

 

synergy_logo

 

The Pink Olive : Quel était ton poste et tes missions principales?
Lilia : Mon rôle était de diriger une équipe de stagiaires que j’avais employés sur Londres pour mener à bien l’évènement d’ouverture de la London Fashion Week. L’évènement s’agissait d’une compétition de mode entre 5 designers internationaux.

 

 

402310_10150458964936097_1538070293_n

 

The Pink Olive : Quelle est l’expérience de ton stage qui t’a le plus marquée?
Lilia : L’aboutissement du stage, donc le jour de l’évènement, a été particulièrement marquant puisque c’est le jour de toutes les rencontres : le staff, les designers, les stagiaires…

 

483019_10151051081256097_1828330546_n

 

The Pink Olive : Quelle influence a ce stage sur ton choix professionnel?
Lilia : Il confirme mon intérêt pour l’évènementiel en tant que chef de projet.

 

The Pink Olive : Recommanderais-tu ce stage aux nouveaux élèves du master?
Lilia : Je recommanderais tout stage dans l’évènement aux passionnés, car cela requiert beaucoup de dévouement.

 

Merci à toi Lilia d’avoir répondu à nos quelques questions!
A bientôt pour d’autres interviews d’élèves et leurs expériences!

EXPÉRIENCE : Stage de M1, Açores Portugal, chargé de communication

Afin de finaliser notre première année de master, il est nécessaire d’effectuer un stage d’une durée minimale de quatre semaines. 

Pour ma part, souhaitant réaliser une carrière internationale réaliser ce stage à l’étranger était une condition sine qua non. En effet pour moi « stage » rime avec « partir à l’étranger », de ce fait chaque stage est pour moi une opportunité d’enrichir mes diverses expériences dans un milieu international et surtout améliorer mes compétences linguistiques. 

 J’ai choisi une destination assez originale et très peu connue (absolument pas pour la mode d’ailleurs): L’île de Sao Miguel située dans l’archipel des Açores. Cette zone européenne mystérieuse quasi inconnue paraît éloignée de tout et je pense que cela lui donne tout son charme.

Au mois de janvier, j’ai réussi à obtenir le contact d’une entreprise açorienne : « L’ Atelier Isabel Roque» via une étudiante en mode de Lisbonne, la directrice accepta très rapidement de m’accueillir dans ses locaux pour une durée de deux mois. 

Image

Vue d’avion

Image

Lac de Sete Cidades sur un fond d’hortensias, fleur typique des Açores. 

AÇORES ? WHAT ? 
 
Les Açores sont un archipel de neuf îles, elles sont toutes d’origine volcanique et sont situées en plein océan Atlantique nord. Elles constituent la frontière occidentale de l’Europe.
244 780 personnes (données de 2008) résident sur ce territoire insulaire de 2 325 km2 qui, en tant que partie intégrante de l’État portugais, constitue la Région Autonome des Açores.
 
L’atelier Isabel Roque est situé sur l’île de Sao Miguel. 
Avec 62,1 kilomètres de longueur et 15,8 km de largeur, São Miguel est la plus grande île de l’archipel. Sa superficie de 744,7 km2 héberge plus de la moitié de la population açorienne : 133 816 habitants (données de 2008). 
 
C’est également l’île la plus active en termes d’économie et de culture. 
Ponta Delgada est la ville principale de l’île et détient toutes les caractéristiques d’une grande ville européenne en comparaison avec les villages répartis sur toute la superficie de l’île, de ce fait je n’ai pas vraiment ressenti de dépaysement.

Sao Miguel est connue pour être l’une des plus belles îles des Açores en terme de paysage naturel, c’est d’ailleurs pour cela qu’elle est surnommée l’île verte.

Ci dessous quelques photos des Açores pour le plaisir des yeux 🙂

Image

 Couché de soleil, Île Terceira, Photographie Miguel Machado

Image

Côte de Biscoitos, Île Terceira, Photographie Miguel Machado

Image

Île Terceira, Photographie Miguel Machado

Image

Parc de Terra nostra, Île Sao Miguel, Photographie Miguel Machado

L’ENTREPRISE D’ACCUEIL

L’atelier Isabel Roque est une TPE composée de 6 personnes crée en 2008 par Isabel Roque, styliste designer diplômée en Architecture de design de Mode de l’université technique de Lisbonne.

 L’atelier Isabel Roque confectionne des produits textiles organisés sous deux lignes distinctes:

-La ligne ISABEL ROQUE FABRICA, destinée aux entreprises, confectionne des tenues vestimentaires professionnelles en harmonie avec l’identité et l’ADN de l’entreprise. Actuellement Isabel Roque Fabrica est présente dans différents secteurs, notamment : transport, hôtellerie, santé, esthétique, tourisme, éducation.

 –La ligne ISABEL ROQUE ATELIER, destinée aux particuliers confectionne des pièces uniques, sur mesure et accompagne ses clients dans la création de tenues pour tout type d´événement : mariages, baptêmes, soirées, dîners exceptionnels, cocktails etc…
 
 
MA MISSION PRINCIPALE: Création d’un site web et d’un blog
 
Faisant parti de l’équipe de communication du master, et ayant travaillé cette année sur plusieurs thèmes de communication, tels que les blogs et réseaux sociaux, je propose à la directrice à mon arrivée de lui créer un site internet ainsi qu’un blog afin de pouvoir communiquer sur son entreprise. Elle fut enchantée par ma proposition. 
En effet, ce projet faisait bien partie intégrante de ses priorités mais malheureusement n’avait jamais pu aboutir jusqu’à présent par manque de temps et de moyens humains.
 
Je suis donc actuellement en charge ce projet. 
N’ayant pas une formation en graphisme ni en web marketing, je travaille à partir de la plateforme online d’édition de site internet:  www.wix.com, qui est très facile à manipuler et donne un résultat tout à fait qualitatif. J’écris les textes en portugais présentant le concept de l’atelier Isabel Roque, les produits, les valeurs de l’entreprise ainsi que les futurs articles du blog.  
 
La partie la plus difficile de ce travail est fondamentalement la partie artistique en termes de créativité. 
Isabel Roque souhaite transmettre, à travers son site internet, son travail grandement influencé par la culture açorienne en collaboration régulière avec les artisans locaux . 
Comment présenter les produits sur mesures et donc quasiment «éphémères» Isabel Roque en apportant une touche de culture locale aux photographies tout en restant moderne, mode et minimaliste ? 
Je ne dispose d’aucun budget pour mettre en place les séances photos. Par chance, mon petit ami Miguel Machado étant photographe m’est une aide très précieuse. 
Je suis donc «directrice» artistique, modèle et commerciale en même temps. 

Oui, travailler dans une TPE demande beaucoup de polyvalence et de compétences diverses. 

Image

IMG_6826 IMG_6875

Session photos

Je suis constamment en contact avec les populations locales, artisans et entreprises afin de fournir un travail complet et qualitatif et très souvent en déplacement sur différents lieux de l’île. Ce qui donne réellement à ce stage un fort caractère interculturel absolument passionnant. 

IMG_7322IMG_7338

Métiers à tissé açorien et visite artisan.

 
TRAVAILLER DANS UN MILIEU LUSOPHONE
 
Ayant seulement quelques notions de portugais, les premiers jours de stage furent assez éprouvant en termes de communication. J’étudie la langue le soir et parle constamment portugais. Je me sens progresser chaque jour et je suis de plus en plus à l’aise, ce qui facilite énormément mon travail. 
 
La culture portugaise et plus précisément açorienne détient réellement une importante notion d’accueil, de bonté et de partage aussi bien dans la sphère professionnelle que personnelle. On ressent chez ces populations beaucoup de respect, d’amitié et une grande ouverture d’esprit. 
 

Les Açores paraissent détenir un rythme de vie très différent de ce que j’ai pu connaître auparavant en vivant en France, en Italie mais encore en Espagne, un rythme de vie calme, paisible, très respectueux. 

Je vais donc revenir à Marseille pour le master 2 avec de nouvelles compétences que je vais pouvoir mettre en pratique dans nos différents projets.

Les stages sont réellement des expériences exceptionnelles !

Page 2 sur 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén