Mode In Marseille

Le blog des étudiants du Master Métiers de la Mode et du Textile

Catégorie : LA VIE DU MASTER (Page 2 sur 3)

Communiqué

Be trendy, save water!

Voici la ritournelle que les étudiants du Master 1 ont choisi pour illustrer cette journée mondiale de l’eau. Be trendy, save water!

Cette journée, bien que créée il y a cela 22 ans par les Nations Unies reste une journée importante qui permet de se souvenir du poids de l’eau et de l’usage qui en est fait.
Etant étudiants au sein du Master 1 intitulé « Métiers de la Mode et du textile » il nous a semblé être opportun de s’interroger sur la place de l’eau dans le textile. Pour cela nous avons décidé de nous joindre à la journée mondiale de l’eau WATER DAY 2015.
Comme il est rappelé sur le site #UNWATER, c’est non seulement un jour pour célébrer l’eau, mais aussi un jour pour faire la différence et interpeller les consciences.

Dans cette optique nous avons souhaité informer et sensibiliser aux enjeux de la consommation de l’eau dans le secteur textile. Il s’en est suivi un travail de recherche documentaire qui s’est traduit en une journée toute particulière le Vendredi 20 mars 2015. Au cours de celle-ci une exposition photo sera lancée, ainsi qu’un après-midi conférence qui se clôturera par un défilé de mode éthique et un cocktail.
La conférence qui se tiendra dans les locaux de l’Espace Mode Méditerranée portera sur la relation de l’eau et du textile et sera animée par de prestigieux invités : Hédi Ben Mansour (enseignant chercheur en biotechnologies) ; Emma Elwin et Lisa Corneliusson (magazine digital Make It Last) ; Johanna Riplinger (Green Luxury Fashion).

Afin de nourrir la thématique de cette journée particulière, des artistes, graphistes et des illustrateurs ont été invités à créer des designs et logos pour le World Water Day 2015. A l’issue de la soirée, le design qui aura remporté les faveurs de l’audience lors de l’évènement aura la chance d’être commercialisé par la griffe Aixoise TRIAAANGLES.

Les étudiants du master tiennent à remercier les partenaires qui ont permis de rendre cette journée possible.

Déroulement de la journée:

16h30 : Ouverture des portes
17H00 : Conférence Les problématiques de l’eau dans le textile
19h00 : Défilé et cocktail

Pensez à vous inscrire sur la page de l’événement !

http://www.unwater.org/worldwaterday

InvitationInvitation2

Galerie M
19 rue Fauchier
13002 Marseille

Astrid

Whos Next 2015

Who’s Next 2015, on y était!

Le Who’s Next, c’est la référence en matière de salon pour les acheteurs : rendez-vous incontournable des professionnels de la mode, il sert de vitrine aux marques mais donne aussi un aperçu des tendances à venir… 

C’est un samedi matin aux Portes de Versailles que les étudiants Marseillais du Master mode découvrent le salon international du prêt-à-porter Who’s Next. A peine entrés dans le parc des expositions la foule est déjà là, bloc-notes et téléphones en main. On peut d’ores et déjà deviner la présence de certaines marques grâce à la tenue vestimentaire de leurs représentants. Après avoir passé la zone de contrôle, nous arrivons entre trois grands halls qui fourmillent de monde.
Nous décidons de commencer par les accessoires! Le hall Première Classe est dédié aux accessoires. On y trouve de la maroquinerie, de la bagagerie, des bijoux and more ! Chaque stand ressemble à une petite boutique. Les produits sont étiquetés avec référence et prix d’achat. Les représentants vous accueillent avec petits fours et Champagne. C’est dans cet espace que nous rencontrons la représentante de la maroquinerie Beneton – Sisley. Nous l’interrogeons sur les objectifs de sa présence au salon. Elle nous explique alors que « Beneton – Sisley est bien implanté en France et en Italie, et nous avons déjà un agent en France. Nous voulons d’abord renforcer nos positions en Europe. Mais aussi développer des relations avec la Chine et l’Amérique du sud. ». Ce qui tombe plutôt bien puisque nous remarquons beaucoup de visiteurs asiatiques qui passent commande auprès de quelques stands.
Direction maintenant le hall Who’s Next! Enfin, nous entrons dans le temple du prêt-à-porter. A l’entrée, on peut récupérer un annuaire des exposants et une fiche récapitulative des tendances à venir. Histoire de nous mettre dans l’ambiance et de nous inspirer, quelques pièces phares du salon sont présentées pour nous donner un aperçu des tendances Automne/Hivers 2015-2016. Les journaux mode et textile aussi sont présents pour l’occasion. « Impossible de rater ça » nous explique la représentante du Journal du Textile. « Nous existons depuis 51 ans, nos lecteurs sont des professionnels, des étudiants, ou juste des curieux… Tout le monde est un lecteur du journal du textile. Nous ne pouvons pas être absents lors du Who’s Next ! » Evidemment on approuve !

whosnext2015

Nous voilà au cœur du sujet, au centre du salon Who’s next. Nous ne savons plus où donner de la tête tellement il y a d’exposants. Les marques aperçues sont plus ou moins connues mais toutes se sont mises sur leur 31. Les stands sont beaux et les produits parfaitement mis en valeur. Les collections sont attractives et les représentants dynamiques. Nous reconnaissons des marques Marseillaises comme Sessun, Jott, Reiko… Sur place, on retrouve aussi les hôtesses de la marque Zespà Aix-en-Provence. Elles nous présentent des chaussures d’une superbe qualité. Des baskets en python et des chaussures plus classiques mais dont le style et la qualité sont irréprochables. Elles nous expliquent que le Who’s Next est l’occasion pour Zespa d’exposer sa collection et d’enregistrer des commandes. Nous continuons de marcher entre les stands à la découverte du salon. Sur le chemin nous apercevons Maryline Vigouroux, figure emblématique de la mode à Marseille. Un peu plus loin, nous rencontrons Cassandre qui est transitaire Marseillaise à la SPTT : « Je suis ici pour rendre visite à mes clients que je n’ai pas le temps de voir habituellement […] Le Who’s Next est l’occasion pour moi de rencontrer en personne de potentiels clients avec qui j’ai déjà eu un premier contact. » Dans l’ensemble nous constatons que les motivations de tous les acteurs de la Who’s next sont divers et variés, mais tous veulent se rencontrer. C’est un lieu clé de contact pour les professionnels de la mode et du textile. Et la cité phocéenne n’a pas manqué à l’appel. La mode marseillaise à de l’ambition et ça se voit !

Elise Mesguich

PP (3)

Une autre vision de la mode

Comme chaque années, les professeurs de l’IICC, école de stylisme partenaire de la formation Métiers de la Mode et du Textile, ont demandé aux élèves de la première année de Master de présenter leur vision de la mode, sans contrainte de sujet ni de support. Retour sur quelques-uns des projets élaborés…

PP (2)

 

Cedric – Acculturation
cédric (2)«  J’ai pensais prendre des formes d’accessoires culturels ( bérets cheche et chabkas) en les associant à des motifs de cultures différentes ( motifs incas, motifs chinois et toiles de jouy), le tout réinterprété et associé, en créant ainsi une association et une symbolique nouvelle »

Candice – Seconde Peau
candice (2)« Le port de la fourrure a toujours été un sujet tabou. Mais les peaux de bêtes sont historiquement les premiers « vêtements » qui étaient portés par l’homme des cavernes. Peau à peau, le modèle porte des articles en fourrure dans une ambiance préhistorique et fait ressortir son côté primitif »

Aurélène – Shoes Addiction
aurélène « Mon projet consiste à exprimer ce qu’est une Shoes Addict;  en deux mots une personne qui collectionne de nombreuses paires de chaussures et ne peux s’empêcher d’en acheter davantage. On peut qualifier une personne d’Addict à partir du moment où elle possède plus d’une cinquantaine de paires dans ses placards et continue d’en acheter régulièrement. J’ai cherché à analyser ce comportement et à créer un nouveau concept de chaussure 4 en 1 afin de diminuer le nombre d’achat de chaussures et proposer un concept nouveau et innovant à développer »

Baptiste – Vers une réflexion de la mode
baptiste (2)« L’idée était de proposer une vision du vêtement en tant qu’objet de sens. L’installation présente deux facettes : d’abord un travail documentaire réunissant de grandes théories et pensées de sociologues, historiens, essayistes tels que Roland Barthes, Pierre Bourdieu, Guillaume Erner, Gilles Lipovetsky, etc… ; ensuite un travail photographique mettant en lumière l’accumulation, la boulimie du vêtement par chacun et reconstitué sous forme de mosaïque »

Christine – Personnaliser votre sac avec Lancaster
Christine« Fasse à l’uniformité de la mode, il est difficile d’affirmer sa propre personnalité. J’ai décidé de me placer dans la peau d’une stagiaire en marketing afin de proposer à la marque Lancaster une personnalisation de ses it-bag. Forte de sa notoriété grâce à son savoir faire et sa modernité elle me semblait être une marque de choix. Je proposais donc à la clientèle de personnaliser certaines parties d’un sac grâce à différents types de cuir et de couleur afin qu’elle puisse créer un sac unique, qu’elle affichera fièrement dans la rue en disant  »c’est moi qui l’ai fait…grâce à Lancaster » »

Julie – Meubles inspiration créateurs
julie (4)« J’ai voulu retranscrire l’univers de grands créateurs dans l’ameublement et la décoration pour ainsi faire des meubles et des murs de sa maison des objets fashion. Je propose donc 3 formules : la transformation de meubles par un travail artisanal (avec différents tissus, peintures, vernis…) ; des box contenant plusieurs stickers à découper et poser sur ses propres meubles ; la décoration des murs de la maison par la pose de stickers imitations meubles »

Baptiste Mouret

imagephotos1

La marque de bijoux Gwapita rencontre les étudiants Mode

Jessica Turkman, créatrice de la marque de bijoux Gwapita, est venue présenter son entreprise, et transmettre aux étudiants du Master 2 son dynamisme contagieux !

Passionnée de mode dès sa plus tendre enfance, cette jeune marseillaise a fondé son entreprise de création de bijoux haute fantaisie il y a 4 ans, après une formation réussie en communication.
Lauréate des M Major 2014/2015, elle bénéficie d’une bourse de 40 000€ répartis sur deux ans que lui offre la MMMM, l’entreprise connait alors un véritable boom !
Elle participe au Salon Whos’s Next en juillet 2014 puis au Bijorhca en septembre dernier, double ses points de vente, son chiffre d’affaire et a pu créer un emploi. Elle développe une gamme de bijoux « Premium », plus prestigieuse et travaille avec un attaché de presse parisien.
Jessica a réussi à booster son entreprise grâce à l’aide accordée par la MMMM. Aujourd’hui, l’entreprise est en plein essor et c’est sans hésitation qu’elle a pris une étudiante autonome, bilingue et polyvalente en stage de 6 mois dès janvier 2015 !

Un partenariat gagnant-gagnant entre créateurs MMMM et étudiants du Master Mode d’AMU !
Un grand merci à Jessica pour sa disponibilité, sa générosité et son enthousiasme débordant !

Les étudiants du Master 2 Métiers de la Mode et du Textile, AMU

Untitled-2

Le Nouveau blog du Master est arrivé!

A nouvelle année, nouveau blog!

Le Master Métiers de la Mode et du Textile vous présente modeinmarseille.com : nouvelle adresse ; nouveau design ; nouvelles catégories pour toujours plus d’infos sur la mode.
Rendez-vous toutes les semaines et découvrez l’actualité du master, mais aussi l’actualité Mode, Culture, Insolite, ou encore Événementielle.
Retrouvez-nous aussi sur nos pages Facebook, Instagram, Pinterest et Twitter!

10501668_303410033166762_8551628455534536031_n

Noir Dressing fait son show

Noir dressing envahit les locaux de la Maison Méditerranéenne des métiers de la Mode le temps d’une soirée ce vendredi 17 octobre 2014.

A la tête de ce nouveau concept, deux associés de longue date, Arnaud Suzanne, ancien du Master des Métiers de la Mode et du Textile et Guillaume Paganelli, tous deux animés par l’envie d’entreprendre et de partager.

Noir Dressing est un site de mode participatif en noir & blanc. Des jeunes créateurs, très talentueux mais méconnus sont mis à l’honneur. Le but, faire découvrir des créations aussi riches que variées, de tout horizon.

Fort de son succès, les deux jeunes entrepreneurs créent « les temps modernes », une marque débardeurs, t-shirts et sweat-shirts produit en collaboration avec des artistes.

Présentation faite, ce vendredi sera donc l’occasion de rencontrer, les jeunes créateurs, les artistes et bien sûr les deux associés autour d’un buffet et d’un verre.

Musique, défilé de mannequin, live customisation, cadeau à gagner seront de la partie pour parfaire ce moment privilégié ; où professionnels du monde de la mode et jeunes ambitieux pourront échanger en discutant au bar ou en dansant sur la piste.

P.S : Dress code conseillé, « black & white »

Espace Mode Méditerranée
19 rue Fauchier – 13002 Marseille
Entrée : 5€

Début : 18h00

Rebecca Teldja

dsc_0297

Visite des étudiants du Master au Centre de documentation Mode

Les 15 et 16 septembre 2014 les étudiants des deux années de Master Métiers de la Mode et du Textile ont visité Le Centre de documentation Mode, (anciennement Centre de documentation du Musée de la Mode et actuellement Centre de documentation du Musée des Arts décoratifs et de la Mode)  qui se trouve au 11 La Canebière à Marseille. C’est un centre extrêmement riche et unique contenant  les informations sur l’histoire et la sociologie de la mode, les dossiers documentaires et les magazines professionnels. Unique pôle de compétence consacré à la mode en PACA, le Centre est un véritable lieu de recherche dédié à la mode et tous les aspects qui l’entourent.

DSC_0300

Les plus anciens journaux datent de 1884. En général ils ont été édités pour les confectionneuses. A l’époque la couture était quelque chose de précieux avec les finitions soignées. Souvent  faire la distinction entre les robes de la couturière du quartier et celles des maisons de mode était quasiment impossible. Les dictionnaires de la mode représentés dans le Centre englobent le vocabulaire du textile à partir du moyen âge et de l’antiquité jusqu’à nos jours. Les livres permettent de découvrir l’histoire de la coiffure, des sous-vêtements, du patronage, du tissage et de la broderie.

DSC_0293

Le Centre documentaire propose aussi des publications professionnelles qui ne sont pas accessibles à la vente. Les magazines comme View, Accessori, Collezioni, Haute Couture représentent une source exclusive des tendances des prochaines saisons. Le fonds documentaire est divisé en 6 grandes classes dédiées aux costumes, à la création de la mode, au thème des vêtements et des accessoires, au textile, à la décoration et au thème des arts. Par sa richesse, le centre est une adresse indispensable aux professionnels du secteur, aux étudiants et même aux amateurs de la mode.

Accessible sur rendez-vous du lundi au vendredi : 04 96 17 06 00.

Adeliya Sultanova

café_Kulte-600x600

Lancement du magazine Hors-Série Kultorama et Soirée Privée Kulte organisée par les étudiants de Master 1 Métiers de la Mode et du Textile -AMU

En quoi votre marque est-elle marseillaise?

Image

Une question à laquelle Matthieu Gamet, PDG de Kulte, est souvent confrontée.

Il a ainsi saisi l’opportunité de s’associer au projet tutoré des étudiants du Master des Métiers de la Mode (AMU) pour travailler ensemble à une réponse construite.

Après un travail de réflexion, les étudiants se sont penchés sur tous les secteurs proches de la mode tels graphisme, gastronomie, architecture, art, pour découvrir et pour comprendre «ce qui est culte à Marseille, et ce qui peut être culte pour Kulte».

Image

Autour de cette problématique, les étudiants ont choisi plusieurs artistes et créateurs de Marseille et ont travaillé le contenu du magazine Hors-Série de la marque marseillaise: le KULTORAMA «un essai dans lequel une équipe d’étudiants a tenté d’imaginer différents éléments de notre quotidien marseillais susceptibles d’influencer nos 5 sens et notre créativité ; autant de sources qui auraient ainsi imprégné l’ADN de Kulte d’une identité marseillaise». M Gamet – PDG de Kulte

Image

A la suite, les étudiants ont organisé la soirée de lancement du Kultorama à l’espace Mode Méditerranée. Le 16 mai dernier, la M Galerie accueillait les artistes: la finaliste de Master Chef Georgiana, l’illustratrice Lolita Picco et le photographe Alain Poggi. Ces derniers ont pu présenter leurs univers et leurs inspirations aux invités venus découvrir ce qui est Kulte à Marseille.

Image

Nous étions également honorés de la présence du Café Kulte tenu par le finaliste de Top Chef 4 Fabien Morreale!

Un grand merci à tous les artistes présents et à Matthieu pour cette belle soirée!

Découvrir le Kultorama: http://issuu.com/kulte/docs/kultorama-horsserie-issue

Georgiana Lovcicov

sans-titre-1

Jean Brice Garella, Président-Directeur Général du groupe Garella Holding et Président du Conseil d’Administration de la Maison Méditerranéenne de la Mode ( http://www.m-mmm.fr/) , est venu à l’Espace Mode Méditerranée, le jeudi 15 mai, partager sa riche expérience avec les étudiants du Master 1 des Métiers de la Mode et du Textile.

L’histoire Garella, c’est l’histoire d’une famille passionnée de mode qui se lança dans la création de pantalons dans les années 60. Aujourd’hui, le succès de l’entreprise est de renommée internationale.

J. B.Garella se consacre à l’entreprise familiale située à Gardanne, dont il devient P-DG en 1994. En 2013 le groupe réalise un CA de 3,5 M d’€ (http://www.societe.com/societe/jj-garella-383872397.html); compte 5 marques : Bleu Blanc Rouge, Garella, Indies, Batiste, Nathalie Garçon (http://www.groupegarella.com/v7/index.html),possède douze boutiques en propre, dont onze en France et une à Genève, et les produits sont distribués dans 2  000 points de ventes.

Comment créer sa propre marque ?

Pendant la conférence J.B. Garella soulève toutes les problématiques du lancement d’une marque en illustrant ses propos de témoignages et d’exemples tirés de sa riche expérience dans la mode. Il insiste sur l’importance de l’univers et de l’image du produit aujourd’hui totalement soumis aux élans créatifs et innovants des designers. Il accentue l’importance de réaliser des études de marchés, de connaître les besoins en amont, de définir une stratégie commerciale et de s’y tenir, de connaître sa clientèle, de comprendre pour qui et pour quoi on crée.

Une valeur cruciale pour lui, c’est la transmission du savoir-faire, si les marques de mode européennes veulent conserver un temps d’avance sur les pays à faibles coûts de main-d’œuvre, la transmission du savoir-faire est un enjeu stratégique pour chaque entreprise.

Un discours ponctué d’anecdotes de réussites et de faillites des marques nous prouvant que seul le plus fort survit. La combinaison gagnante chez le groupe Garella, c’est la rencontre et l’association entre un styliste talentueux et un bon gestionnaire.

Une maîtrise de A à Z mais aussi une petite place pour le hasard : «  Dans notre métier, le hasard permet de conclure de bonnes affaires, de rencontrer de nouvelles personnes et de découvrir de nouveaux horizons de la mode ». J.B. Garella encourage les étudiants à être spontanés, dynamiques, curieux, à connaître les besoins en amont pour mieux gérer les demandes des clients, et surtout à apprendre chez les meilleurs ; car il n’existe pas une seule formule de réussite d’une entreprise de mode. Il ne suffit pas d’avoir L’idée ! Les clés du succès se trouvent dans le partage de l’expérience vécue, la transmission des connaissances, et une attitude professionnelle, réactive curieuse et ouverte d’esprit.

Nous remercions chaleureusement Jean Brice Garella, pour sa disponibilité, sa fidélité et son cours, riche en enseignements.

Adeliya Sultanova

photo

Christophe Cavaillès, directeur de FashionPartner Group

Retour sur l’intervention de Christophe Cavaillès, à la tête de FashionPartner Group, leader dans la logistique intégrée au secteur de la mode

Image

Christophe Cavaillès, président de FashionPartner Group et intervenant régulier au Master des Métiers de la Mode et du Textile a rencontré les étudiants de première année ce 14 mars pour partager sa riche expérience dans le secteur de la logistique. Ex vice-président de DHL Fashion, Christophe Cavaillès revient sur la récente Independence du groupe : « Notre groupe résulte de la cession, en avril dernier, de DHL Fashion à un consortium de professionnels de la distribution d’articles de mode pour compléter le réseau européen Fashionet, qui distribue l’ensemble des vêtements de prêt-à-porter et de mode dans 16 pays européens. C’est ainsi que DHL Fashion est devenu FashionPartner Group ». http://www.wk-transport-logistique.fr/actualites/detail/71239/christophe-cavailles-president-de-fashionpartner-group.html#&panel1-1

Aujourd’hui, Christophe est l’actionnaire principal de FashionPartner Group, la société qui réalise 60 millions d’euros de chiffre d’affaire avec 450 collaborateurs sur 5 sites logistiques mutualisés de préparation de commandes et 18 plateformes de transport.

Spécialiste européen de la logistique, dédié exclusivement à la mode depuis 45 ans, le groupe travaille pour 150 clients, des enseignes de prêt-à-porter comme Zara, Armand Thierry et pour des marques de luxe telles que Tara Jarmon, Eres, Prada, Gucci…Véritable expert du secteur qui propose une multitude de service à valeur ajoutée: contrôle qualité, gestion des retours, même découpe des tissus, FashionPartner Groupe adapte constamment ses services aux besoins des clients, à leur changement du rythme et proposent différentes façons de livraisons notamment celles plus respectueuses de l’environnement.

Ce 14 mars, Christophe Cavaillès a principalement abordé la problématique de l’importance du choix des prestataires de services logistiques dans la mode.

Pourquoi pour une entreprise de mode un des points primordiaux de sa gestion est de bien choisir son transporteur ou son prestataire de service logistique?

En effet, le produit mode a une durée de vie courte, il se démode très vite et perd sa valeur initiale ; ainsi le transport et la logistique doivent être rapides, irréprochables, en constante évolution. Si le produit n’était pas livré à la boutique à temps, inévitablement la société supporterait des conséquences plus ou moins graves. Les marques se préoccupent également de la gestion intelligente des stocks et des invendus, des réassorts quotidiens des magasins. L’organisation pertinente de FashionPartner Group permet aux entreprises de textile de se concentrer au cœur de leur métier, en laissant le volet logistique, transport des invendus et du réassort, souvent quotidien, des boutiques à ce prestataire externe. Néanmoins, M Cavaillès nous fait remarquer que seulement 10% des entreprises externalisent leur logistique.

De plus, Christophe Cavaillès attire notre attention sur l’essor du e-business : 30 millions de cyberacheteurs en France ! Ceci bouscule les schémas classiques de FashionPartner Group. Bien sûr, le e-commerce contribue au développement des transports logistiques, mais en même temps exige un équilibre de la gestion, parce que la préparation des colis coûte chère et représente des volumes moins importants.

Un autre sujet abordé par Christophe Cavaillès c’est la volonté des clients de mettre en place une démarche écoresponsable ; même si souvent encore, des marques font le choix la rapidité des livraisons plutôt que le développement durable, parce que pour le moment le camion électrique n’est pas un transport 100% fiable sur les grandes distances.

FashionPartner Group suit ses clients dans leur démarche écoresponsable et propose un mode de livraison plus respectueux de l’environnement, de plus en plus demandé. Le groupe renouvelle ses camions conformément aux normes euro 5 (norme européenne appliquée aux véhicules pour réduire la pollution de l’air) et utilise des véhicules électriques.

Le groupe élabore des projets de RFID sur la traçabilité des produits avec certains de ses clients pour assurer qualitativement le parcours des produits. Selon Christophe Cavaillès, petit à petit, les entreprises vont adopter ce nouveau système d’information performant sur la gestion de la localisation et traçabilité des produits.

Nous remercions chaleureusement Christophe Cavaillès pour cette conférence riche en enseignement à travers des exemples réels et des anecdotes qui abordent toutes les problématiques contemporaines des professionnels la logistique de la mode.

Adeliya Sultanova

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén