Mode In Marseille

Le blog des étudiants du Master Métiers de la Mode et du Textile

Étiquette : rencontres

rencontres de la mode flyer

Les rencontres de la mode – Portrait Lucien Pagès

Pour organiser cette édition des rencontres de la mode qui s’est tenue mardi 21 novembre aux Docks Village, la Maison Méditerranéenne des Métiers de la Mode a étroitement collaboré avec le Bureau de la Vie étudiante du Master 1 des Métiers de la Mode et du Textile. Les organisateurs ont laissé Carte Blanche à Lucien Pagès – fondateur du bureau de presse éponyme, pour la présentation de métiers relevant du monde de la mode bien différents, mais surtout complémentaires.

IMG_7520

L’événement a été brièvement introduit par Matthieu Gamet qui, en tant que président de la MMMM, a effectué une présentation de cette association rappelant la mission de cette dernière dans la création, le développement, l’entretien et la promotion d’un certain ADN méditerranéen dans la mode, suivie d’une présentation des formations dans lesquelles la MMMM est impliquée.

Dans un premier temps de la rencontre, sont ensuite intervenues avec Lucien Pagès Alix Morabito – Fashion Editor aux Galeries Lafayette et Hélène Guillaume – Journaliste responsable de la rubrique Mode au Figaro Quotidien. Dans un deuxième temps, Monsieur Pagès a introduit Christelle Kocher, créatrice de la marque Koché et directrice artistique de la maison Lemarié (Chanel). Les trois invitées de Monsieur Pagès n’étaient certainement pas choisies au hasard, elles forment en effet un puissant trio de trend-setter par la combinaison des domaines de la création, des médias et des achats.

IMG_7661IMG_7515

Tous les intervenants ont exposé leurs trajectoires individuelles riches et variées, leurs différents métiers au cœur de la mode ainsi que leurs conseils empreints de connaissances et d’expériences. Un véritable échange a pu avoir lieu entre professionnels et étudiants sous forme de questions très différentes mais pertinentes et de réponses résultant de points de vue complémentaires.

***

Lucien Pagès, le personnage clé de l’événement, a particulièrement retenu notre attention, et il serait regrettable de ne pas vous en raconter un peu plus sur lui.

Portrait – Lucien Pagès

IMG_7483

Alors qu’il grandit loin des grandes capitales dans un village dans les Cévennes, depuis un très jeune âge Lucien Pagès est passionné par l’univers de la mode. Déterminé, il s’inscrit à l’école de la chambre syndicale de couture de Paris où il apprend le stylisme et le modélisme de manière classique et technique. La formation le déçoit, il n’est pas fait pour être styliste, mais il se rend compte rapidement qu’il n’est pas nécessaire de travailler dans la création pour intégrer l’univers fascinant de la mode. C’est dans la communication qu’il commence alors sa carrière: assistant du directeur artistique Marc Ascoli, il est chargé de promouvoir la marque.

Il décide en 2006 d’ouvrir son propre bureau de presse, dont le rôle est celui d’instaurer une relation mutuellement bénéfique entre les créateurs et les médias dans une optique de promotion de marques et de créateurs. C’est ainsi qu’il se charge de l’organisation de défilés, de journées de presse et de tout type d’événement de relations publiques pour les marques qui sont ses clientes et avec lesquelles il entretient des relations étroites de conseil, de partage de réflexions et d’idées. Actuellement, Lucien Pagès, représente une trentaine de marques comme notamment Koché, Jacquemus, mais aussi Courrèges qui essaye de revenir sur le devant de la scène.

Ce ne sont non seulement sa carrière impressionnante et ses clients importants qui rendent Lucien Pagès aussi intéressant, mais aussi la place centrale que son travail s’avère occuper dans le monde hautement concurrentiel qui est la mode. A la question sur le secret de son succès, il répond avec calme et franchise qu’il n’a jamais cherché à se faire des amis haut placés, mais plutôt de grandir avec sa génération. D’après lui, il ne s’agit pas de fréquenter Anna Wintour, mais plutôt de trouver la nouvelle version de cette dernière. Il s’agirait de laisser faire les choses, qui arrivent chacune à son temps. Assaisonnée de passion, de détermination et de beaucoup de curiosité, cette recette a certainement fait ses preuves pour Monsieur Pagès, qui explique ensuite qu’il est primordial de se nourrir soi-même de l’univers que l’on souhaite intégrer.

Un témoignage instructif et motivant, qui aura nourri l’inspiration et la détermination de nombreux futurs professionnels de la mode présents.

Zhu Yiyun et Friederike Caruso,

Crédits photos Chloé Nivet

 

Rencontre avec Manon Cquoilamode

Les étudiants en Master 2 ont eu l’occasion de rencontrer Manon Serra, alias Cquoilamode, mardi 18 octobre. Au programme: Un échange intéressant sur les nouveaux métiers digitales, à savoir celui du blogging et du Community Management.

Ancienne étudiante au Master des Métiers de la Mode et du Textile, Manon a lancé son blog il y a désormais 5 ans. Passionnée par la mode, elle cherche à se démarquer et se construire une culture mode, elle passe alors par le biais du web. Son réseau favori du moment ? Instagram ! Avec plus de 63 000 abonnés au compteur, Manon a réussi à bâtir une communauté qui interagit chaque jour avec elle. Pour ce qui est de Facebook, elle cumule 15 000 abonnés et reçoit plus de 30 000 visites sur son blog chaque mois.

Aujourd’hui diplômée, elle a fondé son entreprise avec deux casquettes : Blogueuse et Community Manager. Elle propose en effet ses services de Community Management aux marques qui n’ont pas forcément le temps ou une personne pour les gérer. C’est en effet un tout nouveau métier, avec un nouveau canal de communication, qui diffère selon les entreprises (taille, objectifs).

Comme chaque métier, celui du Community Mangement demande une certaine rigueur quant à la connaissance de la marque à promouvoir, l’étude des objectifs, la stratégie de diffusion à mettre en place et l’organisation. Lorsqu’on est en free lance, certaines contraintes sont à prendre en considération : le coût, le temps, et la rémunération.

Les étudiants avaient énormément de questions à poser à cette spécialiste du digital, en voici quelques unes :

  • Lorsqu’on est Community Manager pour une marque et que l’on fait des demandes de partenariats avec des blogueurs, comment décèle t-on les blogueurs qui achètent des followers et n’ont alors qu’une faible notoriété ? 

La manière la plus pertinente est d’observer le taux d’engagement, surtout sur Instagram: On divise le nombre d’abonné(e)s par rapport au nombre de likes. On observe également les interactions du blogueurs avec sa communauté : Y a t-il beaucoup de commentaires ?

  • Quelle marque gère très bien ses réseaux sociaux ?

Sézane !

  • Faut-il prendre en compte l’horaire des posts ?

Complètement ! Poster à 13 heures (heure française) est idéal.

  • En tant que blogueuse, avec quelles marques as tu déjà collaboré ?

Les Petites Bombes, What for, et Vestiaire Collective.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén